18-tips-header-cropped

18 conseils pour réussir vos mesures avec un sonomètre

La réalisation de mesures acoustiques nécessite, évidemment, l’utilisation d’un sonomètre, mais l’utilisation même de votre appareil implique de prendre en compte de nombreux facteurs indispensables à la réussite de de vos mesures. Nous avons listé 18 conseils et astuces qui vous aideront à obtenir des meilleurs résultats.

SLM Buyers guideTÉLÉCHARGEZ:
LE GUIDE D’ACHAT SONOMÈTRES

Configurez votre sonomètre

Configurez votre sonomètre avant les mesures

Configurer votre sonomètre avant de démarrer votre projet de mesure vous permettra, non seulement de gagner du temps, mais également de minimiser le risque d’erreurs. Nous avons fait la liste de sept réglages à vérifier et/ou à effectuer sur le sonomètre, avant de lancer votre étude:

1. Vérifiez l’heure de votre sonomètre

Lors de la prise mesures, vous aurez certainement à prendre des notes et à documenter les événements se révélant pertinents pour l’analyse. Ces notes doivent, bien souvent, indiquer l’heure précise à laquelle l’événement s’est déroulé. Il est donc important de synchroniser l’heure de votre montre (ou de votre téléphone) à celle de votre sonomètre afin que les informations que vous aurez notées correspondent exactement aux périodes d’enregistrements de l’appareil. Ce point est d’autant plus important si vous utilisez deux ou plusieurs sonomètres.

2. Définissez les périodes d’enregistrement

Certaines normes et réglementations imposent des mesures selon des intervalles spécifiques. Si votre sonomètre supporte l’enregistrement de plusieurs intervalles temporelles (appelés périodes d’enregistrement et de reporting sur les sonomètres Brüel & Kjær), vous pouvez définir l’intervalle de reporting imposé par les exigences de la norme, et une période plus courte pour l’enregistrement. Ainsi, vous associerez la commodité de mesurer directement les valeurs de reporting et la capacité d’étudier et de corriger les faibles variations. Cela sera très utile lors de la rédaction de votre rapport.

3. Vérifiez l’espace de stockage disponible

C’est un point important, qui est néanmoins souvent négligé : Pensez à vérifier l’espace de stockage disponible sur votre carte mémoire avant de commencer vos mesures. De plus, supprimer régulièrement les mesures après les avoir été téléchargées et stockées, et prévoir une carte mémoire de rechange rangée avec votre sonomètre, sont de bonnes habitudes à prendre.

4. Configurez l’enregistrement audio

Les enregistrements audios s’avèreront très utiles lors du post-traitement de vos mesures, afin d’identifier les bruits ou de réaliser des analyses détaillées - de type évaluations de tonalité basées sur FFT. Si votre sonomètre permet l’enregistrement, veillez à configurer la résolution de mesure et le taux d’échantillonnage selon vos besoins. A noter : les enregistrements audios avec gain automatique ne peuvent être utilisé pour des analyses ultérieures.

5. Définissez les pondérations et bandes passantes pour l’analyse en fréquence

Il est préférable de mesurer les pondérations et largeurs de bandes pour effectuer l’analyse en fréquence. Bien qu’il soit courant de post-pondérer les spectres ou réunir les bandes 1/3 octave et 1/1 octave, ces techniques présentent des risques potentiels. La post-pondération peut induire des erreurs significatives lors de sonorités fortes éloignées des fréquences médianes. Et, même si l’addition des bandes de 1/3 octave fonctionne pour les données Leq, ce n’est pas le cas pour de nombreux autres paramètres – de type statistiques, Lmax ou Lmin.

6. Activez ou désactivez la «basse fréquence étendue»

Mesurer sur une bande basse fréquence permet d’augmenter l'impact du bruit lié au vent, en particulier pour les mesures en pondération fréquentielle Z. Ainsi le mode de mesures basses fréquences ne doit être utilisé que lorsque nécessaire.


Sound Meter Accessories

En plus des vérifications que vous devez effectuer sur votre sonomètre avant la prise de mesures, certains accessoires vous seront souvent nécessaires:

7. Calibreur

Le calibreur est un accessoire indispensable à vos mesures sur le terrain. La plupart des normes imposent de calibrer le sonomètre avant et après chaque série de mesures.

First Sound Level Meter Measurement

8. Écran anti-vent

Pour les mesures en extérieur, vous devez utiliser un écran anti-vent pour protéger votre microphone.Lors de l’utilisation d’un écran anti-vent, veillez à corriger sur le sonomètre, son incidence sur les mesures. Certains sonomètres peuvent détecter les écrans anti-vent et corriger les variations, automatiquement.

9. Support pour microphone (trépied) et tige d’extension

Les trépieds sont utilisés afin de réduire au minimum les réfections indésirables et les transmissions structurelles sur le champ acoustique. N’importe quel trépied de qualité peut être utilisé pour fixer vos microphones ou sonomètres. Dans certain cas, le microphone est connecté au sonomètre via un câble, vous devez alors utiliser une tige d’extension afin d’obtenir des mesures correctes, et de vous assurer que vous – ou le trépied - n’interférez sur les résultats.

10. Dispositif de navigation

Vous êtes parfois amené à devoir vous rendre sur des sites que vous ne connaissait pas, ou des zones en construction n’ayant pas encore de réelle d’adresse. Vous munir d’un dispositif de navigation – appareil GPS ou smartphone –vous permettra, non seulement de trouver facilement le site, mais sera également un outil très utile pour documenter l’emplacement exacte de vos mesures!

11. Bloc-notes, checklist et stylo

De nombreux sonomètres intègrent une fonctionnalité permettant l’ajout de commentaires écrits, mais, il est parfois utile de griffonner annotation ou schéma sur un bloc-notes. Une checklist peut également vous être utile pour veiller aux différentes vérifications et/ou réglage.

12. Appareil photographique numérique

Prendre des photos s’avère parfois nécessaires pour documenter la configuration de mesure, se munir d’un appareil photo ou d’un smartphone est alors très utile. Ainsi, si l’un de vos collaborateurs veut répéter la mesure, les photos seront un excellent support.

13. Compteur de trafic

Lorsque vous effectuez des mesures sur le bruit de trafic routier, il peut être important de connaître le nombre de voitures impliquées. Dans ce cas, il sera nécessaire de disposer d’un compteur de trafic automatique ou manuel.

14. Outils pour mesurer les distances

Les niveaux sonores peuvent considérablement varier en fonction de la distance des sources sonores ou des surfaces réfléchissantes. Un mètre ruban ou d’un métreur laser peuvent être utiles pour calculer les distances, et vous assurer du positionnement correct de vos sonomètres ou microphones.

15. Batteries chargées

Cela peut sembler être une évidence, mais assurez-vous de bien recharger vos batteries avant de vous déplacer sur le site de mesure, veillez également à emporter une batterie de rechange, chargée. Si vous prévoyez de devoir effectuer plus d’une journée de tests, pensez à vous munir également d’un câble d’alimentation.

16. Lampe torche, de poche ou projecteur

Pour les campagnes de mesures réalisées de nuit, il est important de prévoir un système d’éclairage, non seulement pour prévenir les accidents et mais également pour vous simplifier la tâche. Une lampe frontale vous permettra de travailler, les mains libres.

17. Téléphone et répertoire de contacts

Une fois sur le terrain, vous aurez peut-être à clarifier certaines spécifications ou avoir des questions. N’oubliez pas votre téléphone et les coordonnées des personnes impliquées.


Conforts Matériels 

18. Vêtements confortables, nourriture et boissons chaudes

Lorsque vous effectuez des mesures en extérieur, il est important de porter des vêtements confortables, adaptés aux conditions météorologiques. Selon les prévisions, prévoyez des gants, vêtements de pluie, chapeau, bottes, chaussettes chaudes, crème solaire, anti-moustiques… Pensez également à apporter de quoi vous hydrater et vous nourrir…. Un thermos de café vous sera d’une aide précieuse si vous devez passer votre journée dehors.