Microphone Selection Guide

Choisir un microphone

Sélectionner le type de microphone le mieux adapté à votre application n'est pas toujours évident, mais bien choisir est essentiel : un microphone inapproprié peut être à l'origine d'erreurs de mesure.Notre « Guide de Sélection Microphone » vous sera extrêmement utile si vous avez des doutes sur le type de microphone à utiliser.

Après avoir déterminé les gammes de fréquence et niveaux sonores souhaités, il est important de savoir dans quel environnement et où le microphone sera utilisé. Dans la majorité des cas, la nature du champ acoustique est le principal paramètre à prendre en considération. Le concept de « champ acoustique » est expliqué dans notre le numéro d’octobre 2018 de Waves (Numéro 10, p. 18, « Measurement microphones explained »), ainsi que dans le manuel des microphones Brüel & Kjær (en téléchargement gratuit sur www.bksv.com). 

  • Les mesures en extérieur ou en chambre anéchoïque nécessiteront l’utilisation d’un microphone de champ libre.
  • Pour les mesures réalisées en intérieur, dans l’habitacle d’une voiture, par exemple, vous aurez besoin d’un microphone de champ diffus (un microphone de champ libre de ½ pouce sous-estimerait la pression acoustique d’environ 6 dB à 20 kHz)
  • Les mesures effectuées sur des coupleurs étanches, de petite dimension – tels que les oreilles artificielles utilisées pour évaluer la performance des casques audio -, ou à proximité de surfaces réfléchissantes rigides, nécessitent un microphone de champ de pression.

Vous avez besoin d’un microphone pour une applications plus spécifique ? Nous proposons différents modèles :

  • Les mesures de très hautes et ultra-basses fréquences nécessitent des microphones spécialement conçus pour l'un ou l'autre de ces extrêmes, mais ne peuvent convenir pour les deux applications. Les types 4964 et 4193 sont parfaits pour les mesures ultra-basses fréquences mais, pour les mesures très hautes fréquences, d’autres microphones - tel que le Type 4138 - seront nécessaires (jusqu’à 140 kHz)
  • Des niveaux de pression acoustique extrêmement élevés nécessitent l’utilisation d’un microphone robuste, le Type 4941, par exemple.
  • Les mesures de flux entrant peuvent nécessiter un microphone encapsulé ou de petite taille, tel que le Type 4948/4949.
  • Les espaces particulièrement réduits, les emplacements peu accessibles ou les environnements extrêmes peuvent également requérir l’utilisation de microphones spécifiques. Le type 4182 est un bon compromis : de par sa conception, il offre une sonde acoustique à très haute impédance (pour minimiser son influence sur la mesure) et peut être utilisé à des températures allant jusqu'à 700°C.

Enfin, et le plus souvent, une fois l’application déterminée, vous pouvez affiner votre choix en sélectionnant :

  • Un microphone prépolarisé (câbles plus simples et moins chers, conditionnement facilité, fiablilité accrue en conditions d’extrême humidité)
  • Un microphone à polarisation externe offre souvent une gamme dynamique plus élevée et résiste aux températures extrêmes. Enfin, souvenez-vous que le choix d'un microphone avec une membrane plus grande permet généralement de réduire le bruit de fond et augmente la sensibilité. Au contraire, un microphone doté d’une plus petite membrane permet de mesurer des niveaux de pression acoustique plus élevés, offre une gamme de fréquences plus étendue et est moins sensible à l'angle d'incidence de l'onde sonore.