TYPE 8429 (remplace le Type 8730)

BK Connect Analyse de réponse aux chocs

Application permettant de calculer les spectres de réponse au choc (SRC) d’événements transitoires temporels tels que les chocs pyrotechniques

Demande de devis

Cette application BK Connect calcule les spectres de réponse au choc (SRC) d’un spécimen en essai à partir d’événements transitoires temporels tels que les chocs pyrotechniques ou les impacts structurels. Elle vous permet d’établir les dommages potentiels d’événements transitoires et de prédire le niveau de résistance d’une structure à un choc donné. Le calcul de SRC convertit une entrée de mouvement en une série de réponses d’un système amorti à un seul degré de liberté (SDOF). Les amplitudes de réponse des oscillateurs sont tracées en fonction des fréquences SDOF afin de générer le SRS. 

Le SRS est calculé conformément à la norme ISO 18431-4:2007 pour l’analyse de la réponse aux chocs. 

UTILISATION

  • Déterminer le potentiel de dommages structurels causés par l’exposition à des événements de choc, de type-chocs pyrotechniques lors de la séparation des étages d’une fusée
  • Essais de durabilité des dispositifs sensibles aux chocs de type avionique et l’équipement de guidage 
  • Tester avec précision les composants lors d’essais vibratoires ne peut, en raison des limites dynamiques, générer le signal temporel du choc. Pour palier à cela, une synthèse de la réponse au choc est utilisée, ainsi une nouvelle impulsion de choc est générée avec le même SRS que choc d’origine
  • Étude de conception comparant, par exemple, des structures d’appui avant et après réduction de poids.
  • L’ingénierie sismique, afin de s’assurer que les bâtiments, ponts et autres infrastructures peuvent résister aux tremblements de terre

CARACTÉRISTIQUES

Ce logiciel inclut le prétraitement d’un choc. Les données d’entrée peuvent être visualisées avant que les chocs ne soient sélectionnés pour l’analyse. Avant les calculs de réponse au choc, ces chocs individuels peuvent corrigés en termes de dérive continue (DC) ou de décalage. La vitesse finale de l’entrée peut être forcée à zéro comme il est requis dans certaines applications. Il existe potentiellement 45 options différentes pour l’utilisateur : cinq modèles de spectre de réponse au choc et neuf calculs d’amplitude (instances de choc).

FONCTIONNALITÉS

  • Conforme à la norme ISO 18431-4:2007 Vibrations et chocs mécaniques - Traitement du signal - Partie 4 : Analyse du spectre de réponse aux chocs
  • Modèles de spectre de réponse aux chocs : Accélération absolue, accélération statique équivalente, pseudo-vitesse, vitesse relative et déplacement relatif
  • Importe les transitoires d’accélération, de vitesse et de déplacement. Les données de vitesse et de déplacement sont automatiquement converties en données d’accélération avant le calcul de SRS
  • Transformée z invariable réduire les erreurs à haute fréquence, pour les applications de chocs pyrotechniques
  • Suréchantillonnage dynamique, minimisant les erreurs de distorsion et améliore la précision de la détection de crête
  • Détermination des variations de vitesse lors de l’impact à grâce modèle de spectre de réponse aux chocs de pseudo-vitesse
  • Révéler les dommages potentiels de l’impact dans un spectre de pseudo-vitesse

Les amplitudes des SRC sont dérivées des réponses individuelles à un degré de liberté en prenant le maximum de la réponse primaire du choc (pendant le mouvement forcé) ou durant la réponse résiduelle à l’événement (réponse libre). La réponse globale maximale (maximax) est en général la plus utilisée, elle inclut les réponses primaire et résiduelle. 

EXIGENCES