Slm 2250 - building acoustics

Bruit basse fréquence ? Nous l'avons maîtrisé

La gêne occasionnée par les bruits basse fréquence est une problématique croissante pour les immeubles résidentiels. Il est malheureusement difficile de déterminer avec précision l'isolation acoustique des basses fréquences, notamment dans les pièces de petite dimension telles que les chambres à coucher - qui sont précisément les pièces les plus susceptibles de présenter des nuisances sonores basses fréquences.

Pour répondre à cette problématique, la norme ISO 16283 introduit des procédures supplémentaires pour les mesures d'isolation acoustique inférieures à 100 Hz pour les pièces sources ou réceptrices dont la surface est inférieure à 25 m3. Ces nouvelles procédures sont effectuées en complément des mesures standard et sont utilisées pour ajuster les bandes inférieures à 100 Hz dans les calculs d'isolation acoustique. 

Pour les mesures de niveau, la procédure pour les basses fréquences nécessite des mesures additionnelles effectuées aux 4 coins de la pièce, dont 2 doivent être réalisés à hauteur du sol et les 2 autres à hauteur du plafond. Le niveau le plus élevé relevé dans un des coins est ensuite déterminé pour chaque gamme de fréquences et combiné avec les moyennages de la procédure standard, en une moyenne pondérée. La correction de bruit de fond pour les mesures de niveau dans la pièce réceptrice est également différente de la procédure standard, les mesures de bruit de fond doivent être effectuées dans chaque coin et utilisées pour rectifier individuellement la mesure correspondante du niveau du coin.

Dans le cas d'une cloison aérienne dont les pièces source et réceptrice sont toutes deux inférieures à 25 m3, la procédure à basse fréquence nécessite 20 positions de mesure de niveau supplémentaires.. Associée à la nécessité de traiter chaque bande séparément et de rectifier individuellement les niveaux de la pièce réceptrice en fonction du bruit de fond, la procédure pour les basses fréquences augmente considérablement la comptabilité d'un projet. Le logiciel Building Acoustics Software BZ-7228 pour les types 2250 et 2270 gère toute cette opération pour l'utilisateur.

Lorsque la pièce réceptrice est inférieure à 25 m³, il existe également une procédure pour les basses fréquences pour les mesures du temps de réverbération. La procédure de mesure du temps de réverbération dans les basses fréquences exige que la bande 1/1 d'octave de 63 Hz soit mesurée au lieu des bandes 1/3 d'octave de 50 Hz, 63 Hz et 80 Hz. Ce temps de réverbération unique par bande de 1/1 d'octave est utilisé comme substitut des valeurs par bande de 1/3 d'octave dans le calcul de DnT et/ou R'. Les exigences relatives à la position de la source et du microphone sont les mêmes que pour les mesures standard du temps de réverbération. Le logiciel Building Acoustics BZ-7228 implémente également la procédure basse fréquence pour le temps de réverbération avec un minimum d'effort de la part de l'utilisateur. Les valeurs de temps de réverbération de 1/3 d'octave de 50 Hz, 63 Hz et 80 Hz sont automatiquement remplacées par le temps de réverbération de 1/1 d'octave de 63 Hz, conformément à la norme.

La procédure de la norme ISO 16283 améliore incontestablement la fiabilité des mesures de l'isolation acoustique à basse fréquence des pièces de petite dimension, mais ajoute considérablement à la complexité de la procédure de mesure, de la comptabilité et des calculs. Avec le logiciel Building Acoustics BZ-7228 et le Type 2250 ou 2270, les utilisateurs peuvent bénéficier des avantages de cette méthode, sans être submergés par une comptabilité supplémentaire.