Acoustical arrays rapidly produce detailed noise maps of kinds of noise sources

Identification des sources de bruit

Déterminer les sources de bruit émis par chacun des composants d’un produit permet aux ingénieurs de cibler précisément leurs efforts les atténuer.

Comprendre le bruit, l’analyser et l'optimiser pour le réduire sont des démarches essentielles. L'instrumentation et les technologies Brüel & Kjær d’indentification des sources permettent de localiser et quantifier les composantes d’un problème acoustique complexe. Elles permettent aux ingénieurs de mieux cibler leurs efforts dans le processus de réduction du bruit global.

Moving source beamforming

 

Identification, atténuation, optimisation

La distribution spatiale des « points chauds » ou des fuites acoustiques grâce à des antennes de capteurs adaptées à chaque situation (des antennes allant de 2 à 144 microphones ou hydrophones), permet d'identifier et de caractériser les composants à l’origine du bruit global. Le classement de ces sources permet ensuite de déterminer une stratégie d'atténuation efficace afin de réduire la puissance acoustique totale rayonnée ou d’atténuer certaines composantes fréquentielles gênantes.

Lors des phases de conception et de prototypage, l’utilisation d’outils d’identification de sources permet d'optimiser le profil acoustique général du produit et d'assurer sa conformité à la réglementation et aux limites autorisées.

Codage couleur des cartes de bruit

Les différentes étapes du processus d'identification des sources de bruit peuvent nécessiter différentes approches et techniques. Les mesures visant à fournir des résultats « instantanés », par exemple dans les cabines d'avions, demandent une instrumentation rapide et facile à déployer. Nos logiciels affichent des résultats sous la forme de cartes iso contours haute résolution avec un codage explicite. Pour « zoomer » sur des détails de faible dimension, par exemple dans le cas d’une prothèse auditive, l'holographie acoustique fournit des résultats en haute résolution, tandis que, pour la localisation de sources sonores sur de gros spécimen - des véhicules en soufflerie par exemple - ou à plus grande distance, la technique du Beamforming, permet d'identifier rapidement toutes les principales contributions. Sur des objets en mouvement - éolienne ou avion en vol - cette cartographie s'obtient au moyen d'une technique Beamforming associée à un suivi spatial de la source.